La loi du reproche

Le reproche est souvent une arme que beaucoup utilisent pour se mettre à l’abri de leur propre culpabilité

Lorsqu’une situation déplaît, il est facile de la retourner contre celui qui dérange

Il est tellement plus simple de juger l’autre en l’accusant de tous les maux

Chacun doit pourtant apprendre à se  remettre en question sans se cacher derrière des mensonges

Il faut accepter de regarder la situation en face pour reconnaître sa responsabilité

Dans le cas contraire, les choses ne pourront que se dégrader

Il est certain qu’il est gratifiant de s’attribuer les mérites d’une situation

Mais quand tout va mal, choisir de se voiler la face n’est jamais une solution

Qui pourra résoudre le problème  ? Quelles sont les attentes de chacun?

Il existe comme cela des situations négatives qui peuvent perdurer  des années

Et arriver un jour à un point de non retour que l’on ne peut empêcher

Personne n’a plus envie d’essayer, chacun campe sur sa position

Lorsque tous les efforts ont été faits et que la souffrance  a marqué profondément

Se résigner permet de moins subir car quoiqu’on puisse faire si l’autre se ment à lui-même

Il continuera à blâmer celui à qui il a choisi de faire porter ce lourd fardeau

Face à de telles situations toxiques, il faut savoir se replier pour se protéger en laissant chacun assumer sa négativité

Et espérer que peut-être un jour la lumière finira par percer les ténèbres dans lesquelles l’autre a fini par sombrer

A tout problème, il y a une solution sauf lorsque la réalité est dévoyée, on doit alors cesser de lutter et  accepter sans pleurer…

Il est indispensable de maintenir de bonnes relations avec les autres en cessant les reproches

Une clarification de ce que l’on pense être un problème permet souvent de se rendre compte qu’on s’est trompés

Des choix impulsifs dictés par la colère ou la rancœur ont des conséquences graves, apprenez donc à ne pas tomber dans cette loi du reproche, c’est un poison qui détruit les relations.

« On n’est jamais seul à souffrir d’une situation déplaisante, comment ensuite réparer ce qui a été démoli par le manque de confiance ? Soyez conscients de vos paroles et de vos actes et tout ira mieux... »

Maryse de Mes mots de vie

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’art d’aimer ses enfants…

Vous souvenez-vous de ce jour béni où vous avez accueilli la naissance de votre enfant ?

C’était peut-être hier, ou  il y a beaucoup plus longtemps?

Vous rappelez-vous des petites mains que vous avez serrées

De ce doux visage que pour la première fois vous avez contemplé?

Avez-vous encore en tête son odeur, sa chaleur, les battements de son  cœur ?

Vous souvenez-vous de ce que vous avez ressenti à cet instant précis?

Une grande joie ? Un moment intense d’émotion ? La peur de ne pas être à la hauteur ?

La fierté d’avoir eu le bonheur de donner la vie à ce petit être chéri?

Vous avez depuis compris la valeur inestimable de cet acte d’amour et de don de soi

 

Aujourd’hui, votre enfant a grandi, avec lui vous visionnez le film de tant d’expériences vécues

Vous lui avez enseigné le partage, le dialogue, la communication

Vous lui avez donné la tendresse, l’espoir, l’affection

Vous lui avez appris la patience, la prudence, le bon sens

Vous avez été là pour le consoler, pour le choyer, pour le raisonner

Vous l’avez accompagné en étant toujours présent à ses côtés

Vous en avez fait votre priorité jusqu’à ce qu’il puisse voler de ses propres ailes

Vous avez assisté ému à son envol vers sa nouvelle vie

Et vous avez eu un sentiment de devoir accompli

L’adulte que vous regardiez à présent avait pleinement le droit à sa liberté

Il pouvait vivre sa vie à sa guise, selon ses envies, sans vous mécontenter

Il savait pouvoir compter sur votre confiance car c’est ce que vous lui avez appris

Sans reproche, sans jalousie, sans penser qu’il vous abandonnait

 

Car vos enfants ne vous appartiennent pas, c’est à travers vous qu’ils existent à un moment de leur vie

C’est à travers eux qu’ils vivent leur réalité en acquérant leur pleine autonomie

Ils s’épanouissent pour devenir  des adultes libres et heureux

Vous ne pouvez pas leur imposer vos propres limites ni les obliger à suivre votre destinée

Vous devez les guider sur leur parcours et savoir respecter leurs propres choix

En leur laissant toujours  cette liberté qui prouve que vous savez les aimer

En voyant toujours en eux ce qu’ils ont de plus beau

En les acceptant comme ils sont et non comme vous voudriez qu’ils soient

Et en les aimant tous du même amour absolu

Quelles que soient leurs erreurs ou leurs imperfections

Quel que soit leur caractère ou leur personnalité

En étant tout simplement des parents bienveillants pour vos enfants

Ils le ressentiront au fond de leur cœur et ainsi ils n’oublieront jamais le chemin de la maison…

 

« Aimez  vos enfants d’un même amour,  celui qui ne se calcule pas, celui qui ne se force pas, celui qui coule librement sans attache ni obligation, celui qu’on nomme : amour inconditionnel »

Maryse de Mes mots de vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Savez-vous contrôler vos pensées ?

En vous se trouve la clé de votre bonheur, le savez-vous ? Chacune de vos pensées construit votre réalité.

Être conscient de ce pouvoir ne peut que vous donner envie d’apprendre à le maîtriser.  Cette force ne peut venir que de votre intériorité.

Quelle est la couleur de votre humeur aujourd’hui ? La réponse à cette question vous aide à mieux comprendre ce que vous ressentez et ce qui teinte vos émotions de nuances claires ou foncées.

Vous cessez alors de blâmer l’extérieur pour observer votre sensibilité. Êtes-vous d’humeur joyeuse ?  Ou vous sentez-vous  submerger par un nuage obscur ? Que se passe t-il donc en vous ? Quel est cet élan qui vous habite ? Ou quelles résistances s’élèvent pour vous encombrer intérieurement ?

A partir du moment où vous vous mettez à l’écoute de vous-même, vous apprenez à mieux comprendre votre état d’esprit du jour et à essayer de gérer ce qui vous vient en tête.

Comment cela est-il possible ? Prendre conscience que vos états d’âme vous appartiennent, vous permet de ne pas en faire porter à quiconque la responsabilité, car même lorsque les autres vous influencent, vous êtes l’unique responsable de votre réaction.

Si certaines épreuves ou certaines difficultés de la vie vous apportent souffrance et tristesse, il ne faut pas résister à ces émotions désagréables qui vous assaillent, il faut les laisser être. Pour autant, il ne faut pas s’en servir pour vous isoler davantage dans un certain mal être en le ressassant intérieurement. Mettez-vous en mouvement pour chasser ces pensées toxiques par le sport, par la danse, par la peinture ou par la cuisine… mais ne le retournez pas contre les autres. Trouvez un exutoire pour exprimer ce qui vous dérange mais ne vous enfermez pas dans vos pensées.

Si des pensées parasites tournent en boucle sans s’arrêter, dites-vous immédiatement qu’elles n’ont aucune raison d’être, elles ne sont générées que par l’état d’esprit négatif que vous avez à un instant T en référence au passé ou en appréhension du futur.  Vous gâchez ainsi par des pensées inutiles votre instant présent tellement plus précieux.

Cette maîtrise n’est pas facile, mais avec de la bonne volonté et face à l’urgence de vous sortir de cette attitude destructrice pour vous-même mais aussi pour les autres, vous devez reprendre le contrôle et ne pas vous laisser  attirer vers les plans inférieurs  là où se côtoient haine, rancune,  colère, reproche, méfiance et tout son cortège de ressentiments. Vous devez au contraire plonger votre être dans un bain d’amour pour vous en purifier. Les rayons de l’amour éclairent l’obscurité. Ressentez donc en vous l’amour de la vie et tout ira mieux soudainement. Votre intériorité se colorera de la tendresse que vous avez pour vous-même.

Lorsque vous comprenez que votre vie n’est que le reflet de la priorité que vous accordez ou non  à des pensées qui n’existent que dans votre tête, vous réalisez que seuls les actes comptent, vos interprétations et vos jugements ne sont que des mirages, des illusions qui vous éloignent de la beauté et de la richesse de votre existence. Vous ne vivez pas dans votre réalité mais la tête dans des nuages qui vous pèsent.

En faisant davantage attention à vos pensées, elles finiront par s’évanouir, par apparaître puis par disparaître instantanément, vous avancerez alors pas à pas dans votre quête spirituelle pour acquérir cette pureté qui est l’unique pallier qui vous aidera à atteindre votre paix intérieure.Vous triompherez alors en vous libérant grâce à cette prise de conscience et vous apprendrez à résister à votre pire ennemi : vous-même.

Là, tout de suite, en lisant cette article, quelles sont vos pensées ?
Vous êtes ce que vous pensez alors j’espère qu’elles sont douces et agréables….

Belle journée à vous

Maryse de Mes mots de vie

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mieux vivre avec ses blessures…

Poser des mots sur des épreuves difficiles nécessite de se sentir prêt à revivre ce qui est douloureux pour l’extraire définitivement et aborder le présent plus sereinement. Il est des blessures émotionnelles qui sont aussi vives que les plaies les plus profondes.

Malgré les efforts que vous faites pour les aider à se cicatriser, la vie provoque parfois des situations qui vous montrent qu’au fond de vous subsiste une douleur intense qui ne se calme que lorsque vous y appliquez le baume magique puisé dans votre cœur : l’amour de soi mais aussi des autres.

Après la blessure d’amour, évoquons aujourd’hui, la blessure de rejet et la blessure d’injustice.

Lorsque vous êtes hypersensible, un rien réveille vos émotions désagréables. Vous vous ouvrez aux autres mais vous vous heurtez à un terrible mur, miroir de votre état. Vous renvoyez l’image d’un être meurtri, fragile et sensible car votre blessure intérieure a recouvert votre visage d’un masque fuyant et distant malgré la beauté de votre âme. A chaque fois que quelqu’un s’invite de trop près dans votre intimité, vous vous repliez sur vous-même et vous prenez la fuite pour ne pas accepter cette intrusion par peur de revivre un nouveau rejet. Vous avez  peur du jugement et vous appréhendez de faire des erreurs. Afin d’éviter toutes ces peurs, vous devenez perfectionniste. Mais la blessure de rejet que vous portez en vous fait que vous n’êtes jamais accepté dans un groupe car comme vous  voulez à tout prix plaire aux autres, vous vous y prenez maladroitement en craignant de souffrir et vous obtenez l’effet inverse.

En prenant conscience de cela, vous devez affronter cette blessure qui vous hante afin de mieux en comprendre les causes pour y apporter des solutions de guérison.

Quant à la blessure d’injustice, elle rejoint souvent la blessure de rejet. Vous en souffrez lorsque vous ne vous sentez pas apprécié à votre juste valeur, vous ne vous sentez pas respecté et vous pensez ne pas recevoir ce que vous méritez. Vous êtes très rigide et très exigeant avec les autres. Vous paraissez froid alors qu’à l’intérieur de vous-même, se trouve beaucoup de sensibilité. Vous êtes plus apprécié pour ce que vous faites que pour ce que vous êtes. Vous souffrez à chaque fois que les choses ne sont pas équitables. Et ce désir de justice vous mène souvent à votre perte dans vos relations car vous finissez par exprimer votre mécontentement sans recevoir la compréhension que vous attendez. Votre colère masque votre profonde souffrance.

Il vous faut apprendre à réagir autrement sans chercher des réponses chez les autres mais plutôt en changeant votre attitude.  Certaines de vos qualités peuvent être vos pires défauts. En devenant plus cohérent avec vous-même, ce que vous voulez ou ne voulez pas, en fixant des limites afin d’éviter tout abus, vous éviterez de ressentir ce sentiment douloureux d’être exploité, d’être manipulé, d’être utilisé, d’être incompris. Vous ne serez plus jamais en attente de la reconnaissance des autres. Vous serez fier de vous-même, de votre autonomie dans la gestion de votre vie.

Derrière toutes ces blessures souvent liées à l’enfance, il faut comprendre que se trouvent des êtres qu’on doit apprendre à ne pas juger, chacun vit avec son histoire. Si vous estimez quelqu’un et que son comportement vous dérange, sachez que c’est parce que vous portez vous-même des blessures qui vous empêchent de le comprendre. Ne le rejetez pas, aidez-le au contraire à dépasser ses propres blessures, vous vous aiderez vous-même car nous avons tous des blessures émotionnelles cachées et nous aimerions tous être compris…

« Stop au jugement, apprenez à voir l’autre au-delà du masque qu’il porte, vous aurez une heureuse surprise… »

Maryse de Mes mots de vie

 

Rendez-vous sur Hellocoton !