Libérez votre mental pour vivre mieux

La météo de vos humeurs

Chaque matin, lorsque vous abordez votre journée, vous ressentez dès que vous ouvrez les yeux, votre humeur du jour positive ou négative. Elle apparaît naturellement sans que vous y pensiez vraiment le temps de quelques secondes. Un peu comme si en dormant, vous  aviez débranché votre mental pour vous autorisez à lâcher prise.

Puis, très rapidement au saut du lit, votre mental reprend le contrôle : les tâches à effectuer, les préoccupations du moment… Votre dialogue intérieur se met en route à la vitesse grand V, à travers de nombreuses pensées qui défilent à un rythme effréné : les pensées d’anticipation, les pensées du passé, les pensées d’organisation, les pensées parasites, de doute, de crainte, de dévalorisation…  Bref, elles vous assaillent toutes comme une véritable armée, sans répit et vous laissant en proie à une impression d’avoir mille tiroirs qui s’ouvrent en même temps avec mille points d’interrogation. Elles se mélangent pêle-mêle, toutes ces pensées, vous agitant intérieurement sans pouvoir rien y faire.

Des scénarios se jouent dans votre tête comme si c’était réel :

  • «  Pourquoi …? »
  • « Est-ce que …?»
  • « Comment…? »
  • « Il faut… »
  • « Je dois… »
  • « Oui… »
  • « Non … »
  • « Et si et si et si  … ? »

Et c’est encore pire si vous avez commencé la journée par des tonnes de mauvaises nouvelles en direct du monde entier. C’est comme si vous deveniez un ordinateur de bord prêt à gérer votre vie comme s’il s’agissait d’une entreprise en danger. Alors vous croulez  sous le poids de votre mental omniprésent qui écrase votre volonté.

Et si vous changiez votre manière de vous réveiller ?

Et si vous remplaciez ces pensées inévitables par un petit rituel simple et efficace :

  • au réveil, quand  vous ouvrez les yeux, observez intérieurement ce qui colore votre état d’esprit. Accueillez ce qui vient et relâchez-vous dans votre corps sans opposer aucune résistance puis le temps de quelques petits exercices de respiration ample et profonde,  chassez  vos pensées en les remplaçant par la visualisation d’un souvenir ou d’une image qui vous fait du bien : le sourire de votre enfant, votre dernier fou rire, les mots gentils qu’on vous a écrit, peut-être le pépiement de l’oiseau qui égaye la nature extérieure comme une invitation… Puis écoutez une chanson ou une musique que vous aimez bien… Chantonnez,  souriez de vous sentir ainsi vivant, remerciez la vie en formulant des intentions positives pour votre journée. Levez-vous en mettant votre corps en mouvement en effectuant  quelques gestes simples, lents ou dynamiques  comme une gestuelle ou une danse et savourez leurs effets en fermant quelques secondes les yeux…

Et hop rempli de cette énergie renouvelée, vous pouvez à présent vous lancer dans vos activités… Tout cela n’aura pris que quelques minutes pour vous accorder ce petit nettoyage nécessaire de ce mental trop dominant qui vous vide de votre énergie dès votre réveil, si vous n’en prenez pas soin. N’est-ce pas aussi important que la douche que vous prenez chaque matin ?

Si vous êtes sceptique, je vous conseille d’essayer  pendant une petite semaine et vous constaterez les effets garantis par vous-même et vous comprendrez ainsi mieux l’expression « se lever du bon ou du mauvais pied ? » C’est à vous de décider en inversant la tendance…

« Bougez vos émotions, c’est la meilleure façon de ne pas les subir ! »

Chacun pourra modifier cette routine à sa guise, en l’adaptant avec sa recette personnelle, il s’agira de démarrer la journée avec ce qui vous met de bonne humeur et ce qui booste votre énergie, les idées sont nombreuses …

Le corps et l’esprit sont les meilleurs amis

Vivre avec son mental, c’est laisser  comme une prédominance de votre esprit sur votre corps en permanence pour vous mettre sous contrôle de cet excès. Il convient de maintenir l’équilibre « corps et esprit » en établissant un lien de non-prédominance nécessaire. Vous avez autant besoin du mental que de votre corps. Il n’y a pas d’opposition entre les deux mais au contraire une belle complicité et une réciprocité. Quand vous apprenez à relâcher votre mental, en invitant le silence dans vos pensées, vous relâchez toutes vos tensions internes et vous sentez s’ouvrir votre cœur pour suivre ses intuitions. Il y a une sensation de globalité à construire progressivement pour que vous appreniez à agir avec tout de vous.  Vous goûterez à un autre rapport à votre vie plus fluide, plus léger et plus savoureux.  Vivre dans sa tête, c’est ne pas être présent à la réalité de l’instant. Lorsque vous relâchez votre mental par une attention à la perception de votre corps, vous reprenez contact avec ce qui vous anime vraiment, avec ce qui est et non à la fabrication mentale de ce que vous en faites.

« Vivre dans votre globalité corporelle, c’est reprendre le pouvoir dans votre vie »

Observez –vous tout au long de la journée, combien de fois êtes-vous dans votre tête à réfléchir, à analyser, à juger, à ressasser ? Combien de fois êtes-vous perdu dans vos pensées en perdant le contact avec l’ ici et maintenant ? Combien de fois échafaudez-vous des plans sur ce que vous voyez, entendez  sans que cela ne soit bien réel?

Passez à l’action, c’est sortir du dictat du mental pour accueillir un autre rapport à sa vie, plus en harmonie avec ce qui est bon pour vous en remplaçant les pensées par des actions.  Si vos tracas vous minent le moral, mettez de la musique et dansez puis respirez profondément et cherchez la solution. Ne restez pas des heures à brasser du négatif sans action véritable. Ce serait perdre pied et  vous noyer dans vos problématiques.

Bien évidemment, vous direz que selon la gravité des problèmes rencontrés, il est difficile d’envisager tout de suite d’élargir son regard pour prendre du recul. Il est certain que il ne s’agit pas de vivre dans le déni, juste de se donner le temps de digérer les choses, de regarder ses émotions difficiles en face sans les refuser, puis de mettre en place des stratégies pour s’en sortir en relevant le défi d’aller mieux. C’est la meilleure façon de prendre soin de vous et de votre vie et de vous forger un mental d’acier. Libérez son mental, c’est pas le fuir, mais faire de la place à ce qui advient à travers  un regard plus panoramique qui vous permettra de ne pas perdre de vue votre objectif de vie.

« Plus vous serez focalisé sur le problème, moins vous en verrez la solution »

Vivre dans la perception en écoutant le mouvement de vie qui nous anime c’est vivre vraiment. Il n’y a plus d’attentes mais une ouverture aux possibles, on n’a plus les yeux rivés sur le vide on prend conscience du plein de toute éventualité et de toute expérience.
Le chemin peut être long mais l’enjeu est vital…

Quand vous remplacez les pensées négatives par des pensées en harmonie avec votre bonheur et votre vie, vous acceptez enfin de créer votre bonheur. Alors n’hésitez plus,  libérez votre mental pour vivre mieux, il n’y a pas de meilleur remède pour votre santé!

Maryse de Mes Mots de vie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Maryse

Je suis Maryse Ligdamis. Mon blog existe depuis 2010. J'ai déjà publié deux livres : - un recueil de textes d'inspiration poétique : Mes mots de vie - un petit guide de développement personnel : A la croisée de nos choix Écrire est pour moi un plaisir que j'adore partager avec tous mes lecteurs. Mes mots sont une expression libre qui s'adaptent à mes ressentis du moment pour me donner à comprendre les leçons de la vie. Je les habille d'un goût différent, celui de la puissance créatrice qu'est le mouvement interne que j'ai pu découvrir grâce à une méthode à laquelle je me forme, la Somato-Psychopédagogie ou Pédagogie perceptive. Elle me donne accès depuis à l'écriture du Sensible où les mots ne sont plus de simples mots mais résonnent d'une évocation encore plus profonde et plus universelle. Grâce à cela, elle m'aide à comprendre la philosophie de la vie qui donne un sens à l'existence. C'est ce que je veux partager avec vous la puissance des mots pour incarner ce que l'on devient pour le vivre dans une présence à soi de chaque instant en changeant son rapport à soi, aux autres et au monde pour s'ouvrir ainsi à ce qui advient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page