Tombez vos rigidités

Êtes-vous de tempérament psychorigide, c’est-à-dire, avez-vous du mal à lâcher le contrôle dans votre manière d’être et de faire ?
Comment accueillez-vous votre relation à l’autre?
Avec votre égo ou avec votre cœur?
Avec votre statut social ou avec votre identité réelle?
Avec vos a-priori ou avec votre regard neutre et bienveillant?
Avec votre esprit fermé ou avec vos bras ouverts intérieurement?
Avec le passé ou dans l’instant présent …

Dans les relations humaines, il est fréquent de constater à quel point l’attitude qu’on a, est un signal fort pour les autres. C’est malheureusement à partir de ce que vous renvoyez comme image que vous existez dans l’interaction sociale. D’où la nécessité d’en prendre conscience, pour faire évoluer vos difficultés relationnelles.

Comment vous parlez, comment vous écoutez, comment vous regardez comment vous bougez, comment vous agissez…Est-ce que vous vous forcez dans un rôle en en faisant trop ou est-ce que vous savez vous adapter à chaque situation en restant mesuré, calme et stable?

Bref, lorsque vous vous mettez en mouvement pour aller vers l’autre, pour lui faire face, pour lui parler, pour lui répondre physiquement ou à distance c’est la manière dont vous le ferez qui déterminera ce qui pourra se passer dans l’échange.

A savoir qu’on pose d’emblée les conditions d’accès d’une relation saine en adoptant une approche constructive et ouverte qui fera naître une communication facile et fluide quel qu’en soit le sujet plutôt qu’un rapport dur et autoritaire voire trop dominant.

Aborder l’autre du haut de son piédestal, c’est ne pas être capable d’entendre sa détresse, ce qu’il attend de vous comme aide , ou dans une écoute active et empathique. C’est réduire l’échange à une bataille de l’égo parce que vous vous sentez inconsciemment jugé . C’est être au final « un mauvais communicant », en s’éloignant de votre authenticité qui est le seul garant de la relation et en vous enfermant dans votre cuirasse de non communication.

Souvent, cela cache une vulnérabilité à vos propres failles. Comme si c’était à partir d’elles que vous voyiez le monde, dans la méfiance qui vous enferme , à partir de vos propres peurs qui vous durcissent, et habité de ce manque d’ amour pour vous-même qui vous condamne à créer en l’autre une résonance de ce qui vous emprisonne l’âme.

Être vulnérable, ce n’est pas être faible. C’est au contraire montrer son humanité qui même imparfaite est toujours la plus juste.
La dissimuler en se comportant de manière excessive, donne l’impression de compenser une incapacité.
C’est au final, ne pas réussir à bien communiquer, en restant prisonnier de ses rigidités mentales qui finissent toujours par engendrer des tensions, des conflits, des incompréhensions. Moins on est à l’écoute, plus on ferme toute discussion possible.

Comment peut-on apprendre à mieux communiquer?
Tout d’abord en tombant ses rigidités en s’ouvrant aux possibles sans les craindre puis en accueillant sans aucune prédominance de caractère, de tempérament, de posture, de fonction, l’autre comme il est sans le blesser.
Enfin, en ouvrant son cœur dans la confiance et en arrachant son masque d’acier.

Lorsqu’on communique avec l’autre à partir de son cœur d’humain, on lui tend une main universelle, celle qui ne choisit ni la race, ni la couleur, ni le lien, juste à partir de cette belle intention de réciprocité actuante à partir de laquelle on peut tout créer, pour redonner à la vie le goût profond et intense du vivant .

L’énergie sociale est une force de notre monde. Se couper d’elle par une attitude psychorigide, c’est aussi attiser le feu de la colère en transformant les fleurs en pierres, les désirs en ruines, les rêves en châteaux de sable.
Que choisissez-vous au final dominer ou communiquer?
Que choisissez-vous la peur ou l’amour?
Que choisissez-vous la froideur ou la chaleur humaine ?
Que choisissez-vous la guerre ou la paix?
Votre choix vous appartient, soyez-en conscient, personne ne choisit à votre place !

Tombez vos rigidités car elles étreignent votre cœur jusqu’à le réduire, votre esprit jusqu’à le tourmenter, votre corps jusqu’à le raidir. Ne soyez plus prisonnier de vous-même. Connectez-vous à votre intériorité pour vous apaiser et laissez-vous guider et vous verrez le monde beaucoup plus grand, infiniment plus doux et tellement plus aimant.

La flexibilité, l’accueil, la confiance, le sourire, permettent à la vie d’être tellement plus simple.

Pour une communication saine et sereine

Maryse de Mes mots de vie




Rendez-vous sur Hellocoton !

Maryse

Je suis Maryse Ligdamis. Mon blog existe depuis 2010. J'ai déjà publié deux livres : - un recueil de textes d'inspiration poétique : Mes mots de vie - un petit guide de développement personnel : A la croisée de nos choix Écrire est pour moi un plaisir que j'adore partager avec tous mes lecteurs. Mes mots sont une expression libre qui s'adaptent à mes ressentis du moment pour me donner à comprendre les leçons de la vie. Je les habille d'un goût différent, celui de la puissance créatrice qu'est le mouvement interne que j'ai pu découvrir grâce à une méthode à laquelle je me forme, la Somato-Psychopédagogie ou Pédagogie perceptive. Elle me donne accès depuis à l'écriture du Sensible où les mots ne sont plus de simples mots mais résonnent d'une évocation encore plus profonde et plus universelle. Grâce à cela, elle m'aide à comprendre la philosophie de la vie qui donne un sens à l'existence. C'est ce que je veux partager avec vous la puissance des mots pour incarner ce que l'on devient pour le vivre dans une présence à soi de chaque instant en changeant son rapport à soi, aux autres et au monde pour s'ouvrir ainsi à ce qui advient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page