Comment ne plus souffrir du manque affectif ?

La vie passe et au cœur de vous, un trou béant qui jamais ne se remplit…
Ce vide intérieur résonne à chaque fois que vous vous sentez seul ou incompris. Même avec les autres, vous l’entendez cet écho de mal-être qui vous empêche d’être…
A chaque émotion, votre âme pleure en silence sans larme
A chaque sensation, votre corps frisonne et se tend
A la moindre tension, tout votre être s’alarme
A la moindre pression, votre mental s’agite et se défend
Pas un moment de votre vie ne parvient à effacer ce manque que vous ressentez comme une seconde peau, comme une part de vous qui n’arrive jamais à s’exprimer…

Alors vous cherchez comment attirer l’attention? Comment provoquer une avalanche de sentiments à votre égard? Comment devenir plus visible et plus intéressant? Et vous peinez à trouver ce qui parviendra enfin à vous égayer, à vous donner le sourire, à vous faire éprouver de la joie, à vous faire vivre dans la plénitude…Ce gouffre à l’intérieur de vous s’est creusé en raison d’un manque affectif criant dont vous avez souffert et qui ne s’est jamais vraiment guéri vous condamnant comme à la solitude de vos questionnements intérieurs…

Le manque affectif s’ inscrit sans doute dès la première seconde de la naissance du bébé, qui en passant de la chaleur du ventre de sa mère à la vie extérieure expérimente un passage difficile entre deux mondes. Si chez certains, très rapidement les bras de la mère réussissent à réchauffer cette nouvelle réalité et à effacer ce manque. Chez d’autres, l’arrivée au monde est ressentie de manière plus brutale voire agressive. Et c’est cette empreinte qui demeure alors comme une blessure de l’âme qui vient décupler les tourments.
A chaque fois qu’on se réveille maussade, notre humeur comme en berne éteint nos envies
A chaque fois qu’on se sent blessé par les autres, notre valeur comme en chute libre efface notre confiance
A chaque fois, qu’un regard nous agrippe, un malaise intérieur nous fait frémir et provoque notre méfiance.

Comment combler ce manque affectif?

Bien sûr, la réponse rapide serait de vous conseiller toutes sortes de compensations pour vivre votre vie dans l’impression d’être entouré, d’être aimé, d’être joyeux… Malheureusement, si vous faites semblant d’être heureux, cet état masquera certes, votre manque affectif, mais chacun de vos actes sera néanmoins marqué par cette intention voilée de se faire aimer des autres. Et à l’intérieur de vous, le vide restera vide et résonnera à chaque mauvaise expérience!

Au final, qu’est-ce qui fait souffrir vraiment?

C’est avant tout le manque d’attention, les maladresses de communication, les brimades, les reproches sous-entendus, les vexations, comme un refus de vous voir comme vous êtes. Cette impression d’être invisible, d’être facilement oublié et rejeté…Ou d’être ignoré pour vos goûts, pour vos besoins, pour vos désirs. Ce qui vous fait souffrir dans ce manque affectif, c’est de vous sentir désespérément seul même au milieu de la foule. Comme une incapacité de la vie à vous combler vraiment. Il n’y a pas de richesse, ni de bonheur artificiel , sans chaleur du cœur.

Comment y remédier pour mieux vivre sa vie ?

Il n’existe pas de solution miracle pour réparer en un tour de magie, ce manque affectif que vous ressentez.
Par contre en prendre conscience, c’est une bonne façon de cheminer vers vous, pour vous redonner à vous-même toute cette attention dont vous manquez cruellement.
Méditer est par exemple une excellente manière pour vous tourner vers vous et pour vous accorder ce temps nécessaire pour prendre soin de vous . Comme si vous vous occupiez vous-même de votre petit jardin intérieur, pour en éliminer toutes les mauvaises herbes.
Se recentrer sur soi, et se laisser aller dans le silence à la rencontre de cette part de vous qui demande à apparaître permet de regarder en face ce qui vous fait souffrir pour vous réconcilier avec vous-même.
Lorsqu’on s’accepte comme on est, on s’abandonne à cette mauvaise habitude d’attendre toujours des autres ce qu’on ne peut combler soi-même. On regarde avec amour le manque qui nous attriste et on invite dans notre vie un nouveau rapport. On cesse de donner pour plaire, et on accepte aussi les belles surprises qui viennent nous rappeler que nous méritons aussi de recevoir si on se l’autorise …
L’affection, on peut le percevoir au cœur de notre matière vivante, de notre être en mouvement, de notre vie en action, de notre intention d’oser pour vivre notre vie. Lorsqu’on est à notre vraie place, on peut donner libre cours à notre créativité, faire tout ce qu’on aime et ressentir enfin la plénitude affective.

L’amour de soi s’écrit en lettres d’or dans notre cœur, à nous de savoir prendre le temps de nous aimer et de faire vibrer cette énergie qui se libère en nous quand on y porte toute notre attention…

Ne plus souffrir du manque affectif, c’est s’ouvrir à l’amour de soi en devenant sa priorité… Soyez attentif à qui vous êtes, c’est votre plus grande force!

Maryse de Mes Mots de vie




Rendez-vous sur Hellocoton !

Maryse

Je suis Maryse Ligdamis. Mon blog existe depuis 2010. J'ai déjà publié deux livres : - un recueil de textes d'inspiration poétique : Mes mots de vie - un petit guide de développement personnel : A la croisée de nos choix Écrire est pour moi un plaisir que j'adore partager avec tous mes lecteurs. Mes mots sont une expression libre qui s'adaptent à mes ressentis du moment pour me donner à comprendre les leçons de la vie. Je les habille d'un goût différent, celui de la puissance créatrice qu'est le mouvement interne que j'ai pu découvrir grâce à une méthode à laquelle je me forme, la Somato-Psychopédagogie ou Pédagogie perceptive. Elle me donne accès depuis à l'écriture du Sensible où les mots ne sont plus de simples mots mais résonnent d'une évocation encore plus profonde et plus universelle. Grâce à cela, elle m'aide à comprendre la philosophie de la vie qui donne un sens à l'existence. C'est ce que je veux partager avec vous la puissance des mots pour incarner ce que l'on devient pour le vivre dans une présence à soi de chaque instant en changeant son rapport à soi, aux autres et au monde pour s'ouvrir ainsi à ce qui advient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page