Mood-board ou Move-board : journal pour un confinement épanoui et en mouvement…(4ème partie)

Capturer intérieurement la photographie de l’instant : un moment de grâce à savourer à l’infini.

Maryse de Mes Mots de vie

Se Relâcher en Soi

Et si on s’accordait un temps de vacances intérieur en arrêtant de trop penser? Pendant le confinement, on constate de manière désagréable qu’ on est souvent en proie à nos pensées trop nombreuses qui nous déstabilisent, comme si le fait d’être moins actifs, les rendaient encore plus envahissantes. Comment sortir de cet état anxieux, qui génère des insomnies ou des tensions internes? Lorsqu’on se sent à l’étroit dans nos envies, tout se crispe dans notre corps. Apprendre à se relâcher et à respirer profondément peut ouvrir alors un espace de possibles…

Regarder la Nature autrement

Le miroir de nos pensées

La Nature nous ressemble

A chaque situation difficile que nous traversons, nous avons du mal à prendre de la hauteur pour porter un regard plus panoramique sur ce qui nous arrive. Immédiatement, l’attention est hyper-focalisée sur des détails et ferme l’esprit en générant des réactions émotives contre-productives. La tendance la plus facile et la plus courante sera de pointer le doigt vers une responsabilité extérieure directe ou indirecte. Nos pensées, à ce moment-là deviennent des ennemis si nous les laissons nous enfermer dans le négatif.
Revenir à soi pour accueillir la difficulté, permet de la regarder en face sans la fuir afin de laisser apparaître le sens qui se donne dans le silence de nos pensées parasites et ainsi pouvoir trouver une voie de passage vers une solution.
Méditer peut apporter une aide considérable. Lorsqu’on se pose à l’intérieur de notre corps dans le silence, on dépose également nos fardeaux, pour s’alléger dans le calme intérieur, on retrouve alors un espace plus serein et plus disponible à la gestion de toutes les crises.
En se recentrant sur soi, on chasse la prédominance du mental trop agité pour trouver un apaisement dans l’accordage corps et esprit.
La vie devient alors un miroir parfait de cet équilibre, on peut davantage s’appuyer sur soi-même pour devenir le maître de nos choix.

Laisser agir…

Le vide est toujours plein…

Même quand tout semble figé, rien ne s’arrête, le mouvement de la vie continue… Et actuellement, c’est la meilleure manière d’accueillir la situation, sans se prendre la tête inutilement avec les inquiétudes.
Quand on renouvelle notre regard sur ce que l’on voit, on respire autrement, plus profondément, plus intensément. Quand on écoute autrement, tout prend plus de consistance, quand on vit l’instant comme si c’était le premier, un autre goût apparaît, celui de l’inédit, du singulier, de l’extra-ordinaire.
Et les choses se passent comme elles doivent se passer. On cesse de croire que l’on peut remplir tous les vides avec du superficiel, de l’artificiel et du superflu.
Le Plein naît de cet espace Vide, puisque tout paraît possible.
D’autres horizons se profilent, d’autres projets se dessinent. Il n’y a plus une seule direction mais une infinité de possibilités.
Et dans l’attente d’un avenir plus souriant, on se nourrit de chaque petit plaisir, de chaque petite fleur, du bruissement du vent dans les arbres, du chantonnement des oiseaux avant leur envol majestueux, du contact sensoriel avec le Vivant en chaque être qui nous entoure.
Et l’on peint sur notre toile vide, le plein de nos aspirations, de nos souvenirs heureux, de nos précieux moments partagés, de nos belles surprises. Et on laisse cette énergie de la vie nous envelopper de ses couleurs du temps, de l’Amour et de l’Espoir. Le vide est toujours plein de notre Présence. Il suffit juste d’apprendre à le percevoir, le cœur ouvert, les pieds ancrés dans le présent, la tête couronnée d’étoiles…

Si je m’aime…

Invitation à s’aimer

Si je m’aime, je ne me fais pas de mal
Si je m’aime, je garde le moral
Si je m’aime, je soigne mes pensées
Si je m’aime, j’apprends à m’accepter
Si je m’aime, je guéris mes ressentiments
Si je m’aime, je chasse mes tourments
Si je m’aime, j’embrasse mes blessures
Si je m’aime, je répare mes fêlures
Si je m’aime, j’apaise mes émotions
Si je m’aime, je relâche la pression
Si je m’aime, je respecte mes fragilités
Si je m’aime, je sais me consoler
Si je m’aime, je me souris
Si je m’aime, je me choisis

Car la vie, Elle m’aime…

Alors est-ce que vous vous aimez? C’est le moment de vous choisir et de vous accorder du temps pour prendre soin de vos désirs, et pour nouer avec vous une meilleure relation basée sur la confiance et la douceur. Soyez davantage à l’écoute de vous-même….

Maryse de Mes Mots de vie




Rendez-vous sur Hellocoton !

Maryse

Je suis Maryse Ligdamis. Mon blog existe depuis 2010. J'ai déjà publié deux livres : - un recueil de textes d'inspiration poétique : Mes mots de vie - un petit guide de développement personnel : A la croisée de nos choix Écrire est pour moi un plaisir que j'adore partager avec tous mes lecteurs. Mes mots sont une expression libre qui s'adaptent à mes ressentis du moment pour me donner à comprendre les leçons de la vie. Je les habille d'un goût différent, celui de la puissance créatrice qu'est le mouvement interne que j'ai pu découvrir grâce à une méthode à laquelle je me forme, la Somato-Psychopédagogie ou Pédagogie perceptive. Elle me donne accès depuis à l'écriture du Sensible où les mots ne sont plus de simples mots mais résonnent d'une évocation encore plus profonde et plus universelle. Grâce à cela, elle m'aide à comprendre la philosophie de la vie qui donne un sens à l'existence. C'est ce que je veux partager avec vous la puissance des mots pour incarner ce que l'on devient pour le vivre dans une présence à soi de chaque instant en changeant son rapport à soi, aux autres et au monde pour s'ouvrir ainsi à ce qui advient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page