Tous les textes

Le vilain petit canard ou comment aimer sa singularité?

Connaissez-vous l’histoire du vilain petit canard?

Et si on la revisitait le temps d’un texte…

Étrange, me direz-vous pour ce petit canard de se sentir habillé de ce plumage noir de jais au milieu de tous ces canetons jaunes qui resplendissaient comme la lumière du soleil ?

Pourtant on ne voyait que lui…

Tous les regards s’arrêtaient sur son étrange singularité.

Il symbolisait le mystère de la Nature.

Ou le génie d’avoir invité dans cette famille de canetons un étrange rejeton pour leur donner cette leçon…

La question n’était pas de savoir s’il était plus laid que ses compagnons

Mais d’élucider cette énigme d’un caneton trempé dans l’encre de chine!

Ne dit-on pas que le noir est la couleur de l’élégance?

Dame Nature avait peut-être fait preuve d’un peu d’insouciance?

Pour varier au fil des saisons des mêmes mélodies et des mêmes chansons

Si on s’amusait un peu s’était-elle dit pour changer de ton?

La beauté conjugue toutes les variétés

Et si on déclinait d’autres façons d’exister?

Brisons les convenances et égayons le tableau de quelques nuances !

Mais elle ne savait pas que la méchanceté avait un visage cruel

Que la différence brisait parfois les ailes

Quand elle vit l’air éploré du petit ébouriffé

Elle comprit ce qu’il endurait

Naître au milieu des autres qui se croient si parfaits !

Qu’ils en oublient leur destinée…

Même si elle s’amusait de l’air choqué voire terrifié de tous ces congénères

Elle voulait faire rêver le petit être perdu dans cette sphère

Alors elle l’emmena au bord d’un lac où dansaient de belles plumes

Dans un sublime ballet, elles tournoyaient pour célébrer la confiance et la bonté malgré la brume

Le petit canard noir se remplit d’espoir

Et si moi aussi je devenais à mon tour une star ?

Il se mit à virevolter aussi vite qu’il le pouvait

Il tourna , il tourna et finit par s’envoler

Là-haut, tout là-haut où règne la magie

Et lorsqu’il redescendit tout était embelli

Le soleil avait un éclat plus doré

Les oiseaux chantaient d’un air égayé

Tout semblait harmonieux

Il se posa délicatement et se sentit métamorphosé

De magnifiques plumes blanches recouvraient son corps disgracieux

Sur sa tête brillait une couronne d’or

Alors il sentit son cœur se gonfler d’amour

Il s’approcha de sa famille et il leur dit:

« Même si vous ne m’avez jamais compris, je vous aime »

Car je suis la douceur que vous ne savez pas voir dans votre cœur

Je suis la tendresse de votre regard sur le monde

Je suis la gratitude infinie que vous devez avoir en la vie

Même si j’ai grandi seul, vous avez eu la chance d’être unis

Alors préférer le jour à la nuit et sortez de vos soucis

Je ne vous en veux pas, grâce à vous j’ai appris

Que la misère est avant tout dans le manque d’amour

Qu’il peut rendre le cœur noir et faire perdre sa lumière au soleil

Que parfois il suffit de contempler d’autres merveilles

Et d’apprendre ainsi juste à s’aimer en retour

Pour changer les couleurs du ciel

Approchez-vous de moi et plongeons ensemble dans cette aquarelle

Nous voilà multicolores et tous universels

Les teintes de la vie sont plurielles et bien plus jolies ainsi

Quand on cultive la grâce éternelle, tout nous sourit…

Vous aussi, ouvrez votre cœur pour voir le monde de toutes les couleurs, de toutes les formes, mariez les goûts et apprenez à créer et à accepter la nouveauté c’est comme ça que la vie vous aime…

Maryse de Mes Mots de vie



Rendez-vous sur Hellocoton !

Maryse

Je suis Maryse Ligdamis. Mon blog existe depuis 2010. J'ai déjà publié deux livres :
- un recueil de textes d'inspiration poétique : Mes mots de vie
- un petit guide de développement personnel : A la croisée de nos choix
Écrire est pour moi un plaisir que j'adore partager avec tous mes lecteurs.
Mes mots sont une expression libre qui s'adaptent à mes ressentis du moment pour me donner à comprendre les leçons de la vie.
Je les habille d'un goût différent, celui de la puissance créatrice qu'est le mouvement interne que j'ai pu découvrir grâce à une méthode à laquelle je me forme, la Somato-Psychopédagogie ou Pédagogie perceptive. Elle me donne accès depuis à l'écriture du Sensible où les mots ne sont plus de simples mots mais résonnent d'une évocation encore plus profonde et plus universelle. Grâce à cela, elle m'aide à comprendre la philosophie de la vie qui donne un sens à l'existence. C'est ce que je veux partager avec vous la puissance des mots pour incarner ce que l'on devient pour le vivre dans une présence à soi de chaque instant en changeant son rapport à soi, aux autres et au monde pour s'ouvrir ainsi à ce qui advient.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.