Sortez votre bouclier « anti-ragots » !

Comment faire face aux critiques !

Lorsque la médisance s’exerce sans cesse contre vous, qu’est-ce que cela signifie ?

Pensez-vous être à ce point une mauvaise personne pour expliquer  les critiques dont vous êtes la cible ?
Avez-vous l’impression de mal vous comporter au point d’attirer sur vous les foudres du monde entier ?
N’est-ce pas plutôt parce que vous prônez avant toute chose la franchise et la sincérité ?
N’est-ce pas parce que vous détestez les mensonges et l’hypocrisie et que vous préférez confronter ceux qui dénigrent sans savoir ?
Peut-être avez-vous l’habitude de mettre les personnes face à leur propre responsabilité ?
Et peut-être même que vous avez l’habitude de dire ce que vous pensez sans crainte d’être rejeté ?

Vous faites donc partie de ces personnes qui attirent à elle les critiques car vous n’agissez pas comme les autres et que comme pour vous l’honnêteté et la loyauté sont les valeurs indispensables des vraies relations humaines saines et sereines, vous les privilégiez aux fausses relations superficielles et intéressées !

Pourquoi la médisance fait-elle autant souffrir ?

La médisance est un fléau de la pire espèce ! Insidieusement, elle se glisse dans les conversations les plus banales pour diffuser son venin sournoisement et diviser les uns contre les autres dans un climat délétère! Chacun se sent offensé et se met à son tour à critiquer et commence alors une chaîne interminable !

Qui a dit quoi ? A qui ? Pourquoi ? Non ce n’est pas moi, c’est lui ! Et pourquoi ? Et comment ? Est-ce que tu sais que … ? Chacun y va de sa propre interprétation en donnant sa version des faits et se met à répéter ce qu’il a entendu ! On s’éloigne petit à petit de la vérité et les ragots se déchainent comme une tempête qui souffle, qui ébranle, qui déracine jusqu’à tout détruire sur son passage !

Et commence la surenchère en théories fumeuses de toutes sortes où chacun affute son arme préférée : sa langue et ses petits potins ! Ceux qui sèment la discorde, récoltent inévitablement des orages qui ne cessent de gronder ! Parler aux autres devient comme « risqué » ! Sans devenir parano, même parler de la pluie et du beau temps paraît « dangereux » !

 On constate qu’il règne souvent au sein de certains milieux professionnels, familiaux ou amicaux  et surtout sur les réseaux sociaux comme un vent de rumeur constant qui alimente sans cesse les échanges et symbolise un reflet du mal-être de la société!

Juste écouter l’humeur de quelqu’un qui se confie à vous devient suspicieux tant la tendance est à la méfiance ! On ne connaît jamais les intentions des autres ! Et un simple petit mot peut être retourné contre vous et devenir l’objet de médisance !  Même quand on se met à converser de banalités, cela dérape très vite vers  des échanges de critiques contre les uns ou contre les autres. Plutôt que de tirer au clair une situation qui paraît confuse, chacun se contente de faire des commentaires douteux ou de donner sa propre analyse malveillante de ce qu’il pense être la vérité et cela crée indéniablement des flots de critiques dont certains raffolent.

Tout est déformé à la seconde ! Info ou intox, il faut apprendre à démêler le vrai du faux et quand cela se passe au sein des relations humaines, on ne sait plus qui ment ou qui dit la vérité ! Tout devient compliqué comme un écheveau de fils emmêlés, on doit tenter de retrouver la bonne information. Mais qui va le faire vraiment ! Tous se contentent de ce qu’ils ont entendu même si cela est répété par les mêmes personnes médisantes ! La délation devient donc une arme stratégique pour régler ses comptes et pour alimenter les ragots ! On dénonce pour cacher ses propres mensonges et ses propres failles ! On adore voir l’autre en difficulté et on se venge comme on peut !

Tout cela est affligeant, comment penser qu’un être humain se comporte d’une manière aussi abjecte en s’abreuvant de la calomnie et en se nourrissant de la haine et cela sans scrupule ? La critique cause énormément de dégâts et même collatéraux ! On peut perdre ses amis, sa famille, son travail voire sa santé à cause de la calomnie ! Il faut en être conscient ! Celui qui critique a toujours une mauvaise intention et a un esprit très destructeur. Il est donc important de s’en protéger !

Comment faire face à la critique malsaine ?Jeter l’opprobre sur l’autre, c’est vouloir l’affaiblir parce qu’il dérange! A chaque fois qu’un individu cherche à   critiquer quelqu’un d’autre, cela signifie que sa manière d’être  ne lui plaît pas, que sa  part de mystère l’intrigue, que son côté trop personnel l’irrite, que sa réussite l’agace ! Ceux qui  jalousent vont tout faire pour atteindre par le feu de leurs critiques celui qui est dans leur collimateur et cela souvent  de manière insidieuse dans son dos !

Pourquoi se sentir  en danger  face à quelqu’un au point de se comporter de la pire des façons? Pourquoi chercher à  le discréditer aux yeux des autres ? Quel intérêt a-t-on à se comporter ainsi ? Est-ce un rival, un adversaire redoutable ?

N’est-ce pas plutôt une manière de faire rejaillir sur les autres ses propres problématiques de vie ? Peut-être même est-ce de la jalousie, de la rancune, de la méchanceté ! Tout cela démontre qu’il n’y a aucun intérêt à médire si ce n’est à vouloir  nuire à l’autre ! Exercer la critique sans arrêt  est donc un défaut terrible!

Pour s’en protéger, il est nécessaire de cultiver la neutralité dans sa manière de penser en ne répliquant jamais aux critiques formulées. Lorsqu’on sait rester stable dans ses propres opinions et qu’on les assume, on ne se laisse pas entraîner dans cette ambiance où règne la médisance. On partage son avis mais on fait attention à qui on a à faire ! On ne donne pas forcément sa confiance mais on reste toujours bienveillant sans jugement hâtif.

On apprend à repérer ceux qui ont des intérêts personnels à « diviser pour mieux régner ». On n’hésite pas à remonter à la source de la critique. On met en difficulté ceux qui médisent en se donnant pour mission la recherche constante de la vérité ! On reste dans ses valeurs de dignité et de respect humain !

Qui aime critiquer ?

Le profil de ces personnes qui critiquent à tout va, est facile à reconnaître. Ce sont le plus souvent des individus qui se sentent mal dans leur propre vie et qui ont des pensées négatives qui tournent en boucle dans leur tête au point de les assombrir dans leur rapport aux autres, au monde et à eux-mêmes. Ils se méfient de tout le monde ! Et comme ils ont l’habitude de critiquer à tout va, ils s’imaginent que tout le monde est comme eux ! Plutôt que de réfléchir à comment s’améliorer, ils observent les autres et les envient ! Bien sûr, vous comprendrez que lorsqu’on a  un discernement juste, on arrête de croire que « l’herbe est toujours plus verte chez les autres » et on apprend à se satisfaire de sa vie et à regarder l’autre avec plus de bienveillance et sans le juger!

Lorsqu’on sait accepter l’autre comme il est, pour lui accorder la place qu’il mérite, cela signifie qu’on ne se sent pas en danger par sa personnalité et qu’on le laisse totalement libre de ses opinions et de ses choix ! Il ne s’agit plus de chercher à le soumettre ou à le dominer ou même à l’utiliser comme une marionnette désarticulée qu’on juge faible et incapable de se défendre ! Et alors on n’a  plus aucune raison de le critiquer !

Lorsque quelqu’un critique, c’est qu’il a l’habitude de le faire et on découvre  que ce n’est pas quelqu’un de fiable ! Certains prêchent le faux pour  faire réagir ! Il faut déjouer les ruses diaboliques de ce type de personne ! Par eux, la rumeur enfle sans cesse et  se répand à la vitesse de l’éclair ! Ils peuvent nuire à la réputation de quelqu’un par pure méchanceté !

Il est très facile de reconnaître celui  ou celle qui vous critique !

Il suffit de regarder l’autre dans les yeux quand il vous parle : le regard fuyant est un signe de sa difficulté à vous faire face car il a du mal à cacher sa fausseté ! Sa tendance à ne pas vous écouter,  c’est une manière de vous dévaloriser et de nier votre liberté de penser ! Critiquer c’est vouloir affaiblir l’autre car on ne peut  l’atteindre autrement !

Avez-vous remarqué que certaines personnes se manifestent à vous uniquement quand vous avez des problèmes ? On a le drôle d’impression qu’ils se réjouissent en secret de votre malheur et profitent de la situation pour se mettre en avant ! Ce n’est pas de la compassion mais de la manipulation malsaine avec une manière de dire  « Je suis indispensable ! » Mais  ils se mettent à vous critiquer dès que vous avez le dos tourné ! Cela montre  les relations toxiques qu’ils entretiennent avec les autres et de tels comportements ne peuvent qu’engendrer le mal-être et des conflits !

Sortez votre bouclier « anti-ragots « !

Faites fuir les médisants, les « rageux », les haineux, les « ragoteurs » !

Lorsque la critique s’exerce sur vous, il vous faut faire front et rester fort et digne malgré les tentatives de vos détracteurs de vous déstabiliser.

Apprenez à accueillir les critiques comme une force et non comme une faiblesse ! C’est vrai que ce n’est pas facile ! Surtout, si  on dresse toute une meute contre vous ! Mais il faut apprendre à faire face à l’adversité en restant fidèle à soi-même ! Quelque soit ce qu’on pourrait dire sur vous, ce n’est pas la vérité,  vous le savez ! C’est donc  à vous de continuer à cultiver votre liberté d’être ! Si cela déplaît, n’en tenez pas compte ! Cela est destiné à vous mettre des bâtons dans les roues ! Ne changez pas ! Apprenez plutôt à rebondir en étant toujours plus fier de qui vous êtes vraiment ! Gardez votre signature authentique !

Ne cherchez pas à confronter celui qui vous critique, c’est ce qu’il attend sournoisement, cela ne fera que lui donner de l’importance comme s’il avait raison ! Contentez-vous de l’ignorer, cela l’agacera car comme il veut vous dévaloriser, il ne faut surtout pas entrer dans son petit jeu ! C’est là le plus difficile ! Celui qui critique cherche le plus souvent à régler des comptes, à en découdre ! Ne tombez pas dans son piège !

Prenez de la hauteur pour observer la situation sous un autre angle de vue, la posture en surplomb vous permettra de ne pas vous laisser atteindre et vous évitera de vous rabaisser en descendant dans le caniveau de la médisance!

Certaines critiques sont constructives mais quand il s’agit de reproches sans discussion possible, cela ne mène à rien si ce n’est à faire du mal et à faire souffrir !

 Faites le choix de votre liberté de penser et ne laissez personne vous faire plier face à la critique ! Fuyez ceux qui répètent sans cesse les critiques des autres pour votre tranquillité d’esprit, ce sont les complices de ces ragots car ils deviennent responsables de cette chaîne de la calomnie ! Œuvrez  pour  le respect et pour l’harmonie dans les relations humaines.

Il est  important de ne pas vous laisser emporter par le vent de la haine et de faire rayonner sans cesse plus d’énergie positive ! C’est l’amour qui construit et la lumière qui édifie, sortez donc des ténèbres de la médisance et ouvrez-vous à la vie ! Mettez fin aux critiques faciles et repoussez avec force tous ceux qui veulent vous entraîner dans ces sentiers épineux et sans issue !

Vivre c’est laisser l’autre libre ! Alors si vous vous donnez comme vrai sens à la vie de lutter contre les vagues de médisance, vous ressentirez de plus en plus les effets de la chaleur humaine renouvelée autour de vous !

Maryse de mes mots de vie !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Maryse

Je suis Maryse Ligdamis. Mon blog existe depuis 2010. J'ai déjà publié deux livres : - un recueil de textes d'inspiration poétique : Mes mots de vie - un petit guide de développement personnel : A la croisée de nos choix Écrire est pour moi un plaisir que j'adore partager avec tous mes lecteurs. Mes mots sont une expression libre qui s'adaptent à mes ressentis du moment pour me donner à comprendre les leçons de la vie. Je les habille d'un goût différent, celui de la puissance créatrice qu'est le mouvement interne que j'ai pu découvrir grâce à une méthode à laquelle je me forme, la Somato-Psychopédagogie ou Pédagogie perceptive. Elle me donne accès depuis à l'écriture du Sensible où les mots ne sont plus de simples mots mais résonnent d'une évocation encore plus profonde et plus universelle. Grâce à cela, elle m'aide à comprendre la philosophie de la vie qui donne un sens à l'existence. C'est ce que je veux partager avec vous la puissance des mots pour incarner ce que l'on devient pour le vivre dans une présence à soi de chaque instant en changeant son rapport à soi, aux autres et au monde pour s'ouvrir ainsi à ce qui advient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page